À propos

Pour découvrir un bout de mon histoire, laissez-vous embarquer par ces mots.

 

Juin 2020, en pleine pandémie, je termine mon master en médiation culturelle à Bruxelles… lorsque le secteur culturel enchaîne les fermetures et subit les mauvais traitements politiques du gouvernement. Bref, quelle joie de se lancer dans le monde professionnel pile à ce moment-là !

 

Je trouve tout de même un boulot administratif dans le monde de la culture.
Un boulot qui me fait très peu vibrer malheureusement. Je tire sur la corde jusqu’en septembre… Mois où je décide enfin de poser ma démission et de me lancer dans d’autres projets plus créatifs.

 

Octobre 2021, l’atelier Gaby est lancé. Les démarches de création d’entreprise ont été fastidieuses mais ça y est, le bébé est né. Lorsqu’il a fallu lui trouver un nom et un logo, mon choix s’est opéré très naturellement.

Gaby4 copie 2.png

Gabrielle - Gaby pour les intimes - c'est ma grand-mère, ma bobone. Je lui ai dédié le nom de ma boutique car je pense qu'elle m'a transmis ses envies d'entreprendre, elle aussi possédait une boutique dans ce qu'elle appelait "ses années folles" (quand elle avait une trentaine d’années). Le petit bateau sur mon logo n’est pas un symbole choisi au hasard !

 

Quand j'étais petite et que Gaby me gardait, elle me construisait de petits bateaux en papier comme celui-ci. Remplissant ensuite une immense bassine d'eau, en plein milieu de son salon (elle n'avait vraiment peur de rien ma bobone), pour que nous puissions y réaliser une course de bateaux en soufflant chacune sur le nôtre. Je vous laisse deviner qui sortait gagnante de quasiment toutes les courses...

 

Le projet de l’atelier Gaby s'ancre dans une démarche écologique et respectueuse de l'environnement.
Une volonté de retourner aux temps de nos grand-mères qui avaient des tonnes d’astuces écolos, efficaces et pas chères. Le temps où on prenait le temps de réparer ses vêtements au lieu de les jeter ou leur donner une seconde vie en les cousant… Voilà pourquoi j’essaie un maximum de chiner mes tissus ou de les acheter uniquement s’ils possèdent des labels textiles écologiques. Mes pièces sont ainsi créées en peu d'exemplaires pour garantir une certaine exclusivité et éviter le gaspillage.

Je couds tous les produits textiles entièrement à la main, à Bruxelles, avec tout plein d’amour. Les pièces sont uniques, leurs petites imperfections ne peuvent être considérés comme des défauts mais comme une preuve d’authenticité.

 

Avril 2022, je décide d’élargir ma gamme de produits zéro-déchet en proposant des accessoires comme
des porte-savons, des calendriers de saison ou des billes de céramique pour purifier l’eau du robinet.
Le tout directement fourni auprès de producteurs locaux français, qui tentent eux aussi de faire bouger les lignes en matière de consommation et d’écologie.

Et aujourd'hui j’écris,
grâce à vous et à Gaby,
la suite de cette histoire !

 

Alors merci

bateau 1.png